Femmes de Justice
Femmes de Justice

La participation au colloque « Où est l’argent pour les droits sexuels et reproductifs ? » et la signature de l’appel au président de la République pour l’investissement en faveur de ces droits

Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes, la Fondation des Femmes, Le Comité ONU Femmes France, l’ONG Equilibres & Population, et le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) ont organisé conjointement le colloque « Où est l’argent pour les droits sexuels et reproductifs ? », le 20 septembre 2017, dans l’hémicycle du CESE. La présidente  a représenté l’association au colloque.

 

Sont intervenus lors des deux table-ronde différents acteurs luttant pour plus de moyens et d’actions tangibles en faveur des droits et de la santé sexuels et reproductifs. Des représentants du Planning Familial, du Forum parlementaire européen sur la population et le développement (EPF), du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) et de bien d’autres organisations ont échangé sur la nécessité d’actions concrètes de la part des dirigeants politiques.

 

Dans un contexte mondial où les conservatismes ne cessent de gagner du terrain, il est nécessaire d’agir rapidement. En effet, c’est moins coûteux d’agir en amont en faveur des droits sexuels et reproductifs que de supporter les coûts sociaux, économiques et environnementaux engendrés par la non-action.

 

Pour ce faire, les institutions et associations organisatrices ont lancé un vaste appel, intitulé « Pour faire avancer l’égalité femmes-hommes, la France doit investir dans les droits sexuels et reproductifs », qui a pour but de servir trois objectifs majeurs :

  1. Financer massivement des politiques et des projets qui promeuvent les droits et la santé sexuels et reproductifs, pierre angulaire des droits des femmes ;
  2. Systématiser l’approche genre dans l’ensemble des politiques et des programmes ;
  3. Défendre les droits des femmes dans toutes les relations diplomatiques

Puisque cet appel est conforme aux valeurs portées par l’association, Marie-Françoise Lebon-Blanchard, présidente de Femmes de Justice a donc signé, pour celle-ci, l’appel au président de la République.

Interview de Marie-France Monéger-Guyomarc’h, présidente de Femmes de l'Intérieur

Marie-France Monéger Guyomarc'h, présidente du réseau féminin Femmes de l'Intérieur, a accordé une interview, le 23 juin 2017 au site acteurspublics.com. Elle a pu évoquer de nombreux sujets, du rôle des haut.e.s fonctionnaires en charge de l'égalité, à l'action de son réseau et de la situation propre au ministère de l'Intérieur.

 

Pour retrouver l'intégralité de ses propos, cliquer ici.

Actes du colloque "Femmes militaires, et maintenant ?"

Femmes militaires, et maintenant ?
Cahier_Actes du colloque_Femmes militair[...]
Document Adobe Acrobat [1.7 MB]

Avec les Femmes de la Défense a participé au colloque "Femmes militaires, et maintenant ?" organisé le 8 mars par l'IRSEM, l'Institut de Recherche Stratégique de l'Ecole Militaire. 

Les actes du colloque ont été rendus disponibles et Femmes de Justice tenait vous les communiquer, pour tout.e.s celles et ceux qui seraient intéressés.

Le réseau Parcours Professionn'ELLES organise sa conférence de lancement

Une nouvelle association de femmes se crée et rejoint les réseaux de la parité !

 

Le réseau Parcours Professionn'ELLES organise, le 29 mai, de 12h30 à 14h30, un colloque de lancement.

Destiné à rassembler les femmes du Ministère de la Transition écologique et solidaire (anciennement ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer et ministère du logement), ce réseau veut travailler sur des thèmes très proches de ceux portés par Femmes de justice : mentorat et co-développement, pari-parentalité, communication non sexiste, parité, etc.

 

En tant que Haute fonctionnaire à l'égalité des droits au ministère de la Justice, notre présidente, Marie-Françoise Lebon-Blanchard, interviendra lors de la table ronde "Qu'apporte un réseau?".

 

Le colloque se déroulera à la Défense, au pôle universitaire Léonard-de-Vinci (12 avenue Léonard de Vinci, 92400 Courbevoie).

 

L'inscription est ouverte à tou.te.s via ce lien :

http://intra.portail.i2/administration-centrale-au-quotidien-r1023.html

Femmes de justice s'associe aux réseaux de femmes de la fonction publique pour la mixité du pilotage de l'Etat

Avec trois associations partenaires (Association moderne, l’AFDESRI, Femmes de l’Intérieur), Femmes de Justice s’engage pour la mixité du pilotage de l’Etat, en envoyant une lettre ouverte aux candidat.e.s à l’élection présidentielle. Les associations de femmes de la fonction publiques demandent que les candidat.e.s s’engagent, une fois élu.e.s, à moderniser la gouvernance de l’Etat en y incluant des femmes. Elle développe trois propositions :  

 

Proposition 1

Des femmes au premier rang dans l’Etat, pour une bonne gouvernance et la redevabilité aux citoyen.ne.s

L’impact positif de la mixité de l’encadrement dirigeant pour une meilleure gestion globale de l’Etat et une administration mieux insérée dans la société est largement reconnu aujourd’hui. Les conséquences concrètes n’en ont toutefois pas été tirées.

Les réseaux féminins attendent une volonté clairement renouvelée sur les nominations des emplois supérieurs et dirigeants dès cette année. L’effort va devoir être renforcé. Une nouvelle étape est nécessaire.

 

Proposition 2

Une gestion des ressources humaines fondée sur le développement de parcours professionnels

Les réseaux féminins attendent des signes clairs que l’administration n’est plus une machine à exclure les femmes au cours de leur vie professionnelle, par les obligations de mobilité statutaire à l’occasion de promotions, ou par une gestion temporelle  sans limite du quotidien,  méthodes de gestion qui n’ont pas prouvé leur efficacité.

 

Proposition 3

La lutte contre les stéréotypes et le sexisme, présents dans l'administration comme dans le reste de la société

Constatant la persistance de comportements et de propos sexistes dans toutes les administrations, les réseaux féminins demandent que soient rappelées avec force les obligations de comportement et la valeur d’exemplarité des fonctionnaires.

 

 

La lettre ouverte des réseaux féminins de la fonction publique
Propositions communes - lettre ouverte .[...]
Document Adobe Acrobat [421.7 KB]

Devenir membre

Vous voulez devenir membre ?

Télécharger notre bulletin d'adhésion directement sur notre site

Cliquer ici !

Le mot de la présidente

Cliquer ici

Le rapport d'activité 2016 est en ligne

Cliquer ici pour accéder au rapport d'activité

De vous à nous!

Faites nous part de vos idées, suggestions et dialoguez avec nous

Pour nous contacter

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Femmes de Justice