Inscrivez-vous à la soirée de lancement du réseau lyonnais de Femmes de Justice "Equilibre temps de travail et de vie personnelle : c'est possible!" - jeudi 3 octobre 2019 à 18h30 à la Cour d'appel de Lyon.

Inscription à l'aide du formulaire disponible à cette adresse : https://forms.gle/oVBbXit6AvLbL5us7

Mieux connaître Chantal Arens, Première présidente de la Cour de cassation 

Article Chantal Arens.pdf
Document Adobe Acrobat [144.6 KB]

Retour sur le parcours remarquable de Simone Rozès, première femme à avoir été Première présidente de la Cour de cassation 

Article - Simone Rozès - 1ère Premièr[...]
Document Adobe Acrobat [1'002.2 KB]

 

3 juillet 2019 - Madame Chantal Arens, proposée comme Première présidente de la Cour de cassation. Depuis l'accès des femmes à la profession de magistrates en 1946, c'est seulement la deuxième fois qu'une femme sera nommée à ce poste après Simone Rozes (1984-1988).

 

Madame la Première présidente,

 

au nom de l'association Femmes de Justice, mais aussi de l'ensemble des femmes de notre ministère, et en particulier de toutes les magistrates auxquelles vous ouvrez la voie, je tenais à vous adresser un message de très vives félicitations pour votre prochaine nomination en qualité de Première présidente de la Cour de cassation.

 

C'est avec une grande joie que nous avons appris la nouvelle par votre cabinet, mais aussi avec une certaine émotion, tant nous attendions depuis longtemps qu'une femme soit nommée à la tête de l'institution judiciaire. Cette nomination est avant tout, bien sûr, un moment qui vous est personnel, de reconnaissance de vos mérites et de vos compétences, mais elle résonne aussi pour de nombreuses femmes qui se sont heurtées au plafond de verre, et je souhaitais porter cet écho auprès de vous.

 

C'est aussi en effet une grande fierté, de voir notre institution enfin incarnée par une figure féminine, par une grande magistrate et par une cheffe de juridiction et cheffe de cour au parcours exemplaire.

 

Votre expérience nous montre à toutes le chemin, et votre exemple professionnel permettra non seulement d'inspirer d'autres femmes, mais aussi, nous l'espérons, d'insuffler auprès des plus hautes autorités et dans les esprits comme dans les pratiques de notre institution, un esprit nouveau d'égalité professionnelle et de parité.

 

Je profite de ce courriel pour vous remercier, Madame la Première présidente, pour votre soutien toujours renouvelé à Femmes de Justice, qui est un appui précieux autant qu'un honneur.

 

Je forme le vœux, enfin, que notre association puisse poursuivre ce dialogue à l'occasion de vos nouvelles fonctions, le renforcer encore, et proposer, bientôt, de nouvelles actions avec la Cour de cassation.

 

Respectueusement,

Ombeline MAHUZIER

Présidente de l'association

Chères adhérentes,

 

Notre association propose depuis plusieurs années un accompagnement personnel et professionnel à votre profit. Après des ateliers en région ouest et à Lyon, nous organisons une session de coaching à Paris.

 

Cette activité vise à vous accompagner et à vous apporter un soutien dans le cadre d'ateliers collectifs animés par une professionnelle, intervenante extérieure au ministère de la justice.

Elle vous permettra d'aiguiser votre regard sur :

  • vos compétences et la façon de les faire valoir
  • la définition de votre projet professionnel
  • les compétences requises par votre projet d’évolution
  • votre confiance en vous et en votre potentiel pour atteindre cet objectif
  • l’environnement et les conditions nécessaires à la réalisation de votre projet .

Isabelle COLDEFY, psychologue et consultante en Ressources Humaines animera cet atelier qui s'intitule:

 

"Osez, Projetez, Préparez votre évolution"

 

L'atelier se déroulera en 2 sessions de 4 heures chacune à 1 mois d'intervalle, la première le 4 octobre 2019, la seconde le 25 octobre 2019 à Paris (participation de 40 € - nombre de places limité).

Nous vous invitons à candidater par mail adressé à femmes-de-justice@justice.gouv.fr, en précisant en quelques lignes vos objectifs professionnels, le sens de votre démarche et vos attentes.

 

Femmes de justice souhaite à chacune et chacun d'entre vous un bel été.

Suite au conseil d'administration du 22 mai 2019 et au vote électronique qui s'est clôturé le 19 juin dernier, Femmes de Justice accueille 4 nouvelles administratrices.

Nous les remercions par avance pour leur investissement à venir, comme nous adressons nos vifs remerciements à Caroline Gontran, Valérie Lauret, Nadine Picquet et Fabienne Joson pour leur engagement et le temps qu'elles ont consacré aux actions menées par l'association.

 

Isabelle Raynaud-Gentil, magistrate et secrétaire générale de l'association "Ravie de participer à vos côtés à ce travail constructif et de contribuer ainsi à une meilleure visibilité des femmes dans les métiers de la justice"

 

Alessandra de Salvatore, directrice des services de greffe "Je remercie chaleureusement toutes les adhérentes pour leur inclusion au sein de cette ambitieuse et forte Association ! Je suis fière de participer, avec vous toutes, à la mise en place d'actions prometteuses pour les femmes du Ministère."

 

Eva Milazzo, directrice des services de greffe "Merci à toutes pour votre confiance. Ravie de rejoindre le conseil d’administration de Femmes de Justice et permettre de contribuer à l’évolution et à la progression du statut de la femme au sein du Ministère de la Justice"

 

Inès Chérichi, magistrate

La lettre de Femmes de Justice n°3 est parue : retour sur un mois de mars 2019 très riche autour de la journée des droits de la femme. Nombreux témoignages également d'adhérentes et adhérents qui s'engagent aux côtés de Femmes de Justice.

La lettre de FDJ n°3 - 29.05.2019.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

Juin 2019 - Femmes de Justice en région Nouvelle-Aquitaine investie au sein du réseau «Marian-Nouvelle Aquitaine» dont Fabienne Buccio, préfète de région, est la marraine.

Ce réseau regroupe les associations soeurs de la haute fonction publique et territoriale, dont des représentantes du ministère de l'intérieur, du ministère de l'éducation nationale, du ministère des armées et du ministère de l'agriculture. De beaux projets à venir en faveur de l'égalité femmes-hommes.

6 juin 2019 - Lors d'une rencontre avec Jean-Louis Nadal, procureur général honoraire près la Cour de cassation et président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, Femmes de Justice a poursuivi son action de sensibilisation sur la parité, la visibilité des femmes, les biais inconscients et l’égalité professionnelle femmes-hommes.

 

Et l'égalité dans la gouvernance ? - Le 5 juin 2019, Administration moderne et 14 réseaux féminins publics, dont Femmes de Justice, écrivent à Olivier DUSSOPT, Secrétaire d'Etat en charge de la Fonction publique, et à Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité Femmes-Hommes, pour s'inquiéter de l'absence d'avancées du projet de loi sur la Fonction publique en matière d'égalité dans la gouvernance.

"Nous nous permettons de revenir vers vous après l’adoption en première lecture par l’Assemblée nationale du projet de loi de transformation de la fonction publique.

Le texte a été enrichi, notamment pour ce qui concerne les plans d’actions pluriannuels (article 29) et nous nous en réjouissons.

Pour autant, ce texte nous paraît encore assez éloigné des attentes des réseaux féminins de la fonction publique, dans la mesure où il n’améliore que très marginalement le dispositif permettant de reconnaître la place des femmes dans la gouvernance publique (article 30).

Le fait de se limiter à ce qui a été négocié avec les syndicats met totalement de côté la question de la place des femmes dans la gouvernance publique, sujet majeur pour l’amélioration de celle-ci. Ce sujet n’est en effet, pas plus porté par les syndicats que par les employeurs, dans la mesure où les mécanismes d’éviction des femmes aux postes de responsabilités sont systémiques et partagés par toutes les formes d’organisations. S’il n’y a rien d’étonnant à ce que ce sujet ne soit pas pris en compte, nous le regrettons très vivement.

La position de retrait adoptée à ce stade nous semble ainsi contradictoire avec la Grande cause du quinquennat et toutes les déclarations présidentielles et ministérielles sur la nécessaire amélioration de la place des femmes dans la gouvernance publique, dont récemment celle du G7 Femmes, énonçant cet axe de progrès comme une priorité.

Nous nous permettons d’attirer à nouveau votre attention sur l’importance des dispositions que nous défendons, qui nous paraissent, à la lumière de notre expérience quotidienne dans tous les ministères, les établissements publics, les autorités indépendantes, les collectivités locales, indispensables pour faire progresser à la fois la place des femmes dans la gouvernance et la modernisation de nos administrations. Comme vous le savez, il ne s’agit pas seulement d’une question d’égalité, mais de qualité et de performance de la décision publique.

Nous attendons beaucoup de ce qui pourra être acté bientôt devant la commission des Lois du Sénat et lors de la séance publique qui suivra.

Nous vous remercions encore une fois pour votre écoute.

Bien respectueusement.

Les réseaux féminins de l’administration"

3, 4 et 5 juin 2019 à l'école nationale des greffes - Co-dirigé par Femmes de Justice, le colloque « faire reculer les violences sexistes et assurer l'égalité femmes-hommes » a permis aux greffières et greffiers de travailler sur l’affirmation de soi et les stéréotypes de genre, véritables leviers pour une égalité réelle entre femmes et hommes !

28 mai 2019 - Femmes de Justice a participé au petit déjeuner- débat "management et bien-être au travail" organisé par la mutuelle Intériale en partenariat avec Acteurs publics autour de Myriam Bernard, chef du service des ressources humaines du secrétariat général du ministère de la justice : échanges sur la politique RH du ministère de la justice pour favoriser la qualité de vie au travail et harmoniser une politique RH à l'échelle de l'ensemble des agents du ministère. Ombeline Mahuzier, présidente de Femmes de Justice, a pu présenter les objectifs et les actions de l'association pic.twitter.com/UXsrpYMx3k

Le bien-être au travail : quel impact pour les femmes ?

Intéressée par le travail de ses homologues, l’association Femmes de Justice était présente le jeudi 4 avril au troisième colloque organisé par l’association Femmes de l’Intérieur. Marie-Pierre Janvrin, directrice de la prévention d’Interiale et Eric Nguyen-Barnier étaient notamment venus présenter les résultats du baromètre 2018 Santé et prévention s’agissant du bien-être au travail pour les agents de la fonction publique. Ce baromètre a été mis en place depuis 2014 afin de déterminer la perception qu’ont les 7360 agents  interrogés de leur santé, d’analyser les particularités de leurs attentes en la matière et de définir des actions de prévention adaptées à leurs besoins. Cette étude s’est intéressée aux trois fonctions publiques, territoriales, hospitalières et d’Etat. Dans cette catégorie, les cibles interrogées étaient des actifs issus des ministères régaliens de l’Intérieur et de la Justice, hommes et femmes.

« Les femmes sont préoccupées par l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle ».

 

On apprend notamment grâce à cette étude que les femmes s’estiment en moins bonne santé que les hommes interrogés qui sont 9 sur 10 à répondre positivement à cette question. Pour autant, d’après les données récoltées les femmes se disent plus satisfaites que les hommes de leur travail à 76%, le premier facteur invoqué étant la satisfaction de participer à une mission de service publique. Ce chiffre est à nuancer tout de même dans la mesure où 3 sondés sur 4 placent le travail comme premier facteur de stress, devant la famille et les questions financières. Le baromètre fait aussi ressortir le fait que les femmes, plus que les hommes sont préoccupées par la question de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Florence Foullon, médecin-chef du service médical de prévention et de santé au travail au ministère de l’Intérieur et Joëlle Boucheron-Clary, médecin à l’inspection médicale de prévention au ministère des Armées, ont ensuite pris la parole pour évoquer la difficulté de parler du bien être au travail dans ces secteurs, ce qui parait si éloigné de la réalité des agents qui travaillent au quotidien dans des environnements particulièrement difficiles voire violents, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Elles ont également abordé les problématiques qui touchent ces agents comme le suicide, le contact complexe avec le public entre aide et confrontation, ainsi que le décalage entre les agents de bureau sujet au « bore out » ou ennui au travail, et ceux sur le terrain confrontés au « burn out » ou mal-être et dépassement au travail.

Baptiste Rappin, maitre de conférences à la l’IAE School of management de Metz, a tenté d’identifier les facteurs possibles de cet état de fait dans une société qualifiée de post industrielle, en attribuant la crise du sens au travail en partie à la crise du politique, censé légitimer l’intérêt général, d’où un désengagement des agents. Il explique aussi qu’il existe un paradoxe originel entre le travail, rempli de négativité, et le bien être, rempli de positivité, combiner les deux est donc d’emblée complexe du fait de cette antinomie.

Isabelle Guion de Meritens, présidente de l’association Femmes de l’Intérieur a conclu cette réflexion en rappelant que ce sont bien souvent les normes organisationnelles qui produisent des inégalités entre hommes et femmes (le présentéisme exacerbé, les facteurs d’accélérateur de carrière ou les réseaux de cooptation qui se font le plus souvent au bénéfice des hommes, le temps partiel qui devient un frein dans la carrière des femmes, les contraintes de mobilité géographique qui se font au prisme des possibilités des hommes ou encore la difficile conciliation entre vie privée et vie professionnelle qui repose en général sur les femmes). Elle a terminé en saluant la présence des réseaux de femmes et notamment de Femmes de justice dans la salle, en soulignant que la convergence des idées et le fait que les valeurs d’égalité soient communément partagées et défendues, rendent plus cohérentes les actions et leur donne plus de chances de succès.

Femmes de Justice dans le JCP !
article JCP Femmes de Justice 8 mars 201[...]
Document Adobe Acrobat [1.5 MB]

Première rencontre régionale de Femmes de Justice le 21 février 2019 au TGI de Lyon

 

14 femmes de justice, magistrates et directrices de greffe de la cour d’appel et du TGI de Lyon et directrices de la protection judiciaire de la jeunesse se sont réunies pour la première fois autour de la question des femmes dans la justice et en particulier dans la région lyonnaise.

 

Après une présentation des objectifs de l'association Femmes de justice, toutes ont exprimé l’envie et le besoin de développer des actions locales, au plus près du terrain et d’agir comme un levier au niveau des partenaires institutionnels pour faire entendre leurs préoccupations de managers dans les domaines de la parité et de la mixité.

 

Un premier tour de table a déjà permis de mettre en avant les questions essentielles d’équilibre des temps de vie et temps de travail, de l’affirmation de soi et du "savoir dire non", mais aussi de la valorisation de la carrière des femmes et de la nécessaire modernisation de la gestion des ressources humaines.

 

Il a été acté d’organiser un temps de rencontre ou de formation tous les deux mois autour de chacune de ces thématiques pour faire émerger des propositions concrètes et de se réserver mensuellement un moment de convivialité entre adhérentes ou avec des partenaires extérieurs pour élargir les partages d'expérience.

 

Prochaines rencontres prévues :

-coaching :

3 ateliers de «  personnal branding » avec une coach professionnelle (5 mars, 8 et 30 avril 2019)

- déjeuner avec femmes de l’intérieur le 15 mars 2019

- rencontre des référentes régionales de l’association avec la déléguée régionale aux droits des femmes

- organisation d’une grande soirée de lancement autour d’un colloque en septembre 2019

 

Référentes régionales :

Karine Malara, procureure adjointe TGI Lyon

Priscilla Ovague, juge prudhommale CPH Lyon

 

Bravo aux Femmes de Justice de la région lyonnaise !

Interview d'Ombeline Mahuzier, présidente, et de Gwenola Joly-Coz, co-fondatrice de Femmes de Justice.

Prendre conscience et oser = mixité, parité et égalité professionnelle pour un

Etat exemplaire, moderne et performant - #8mars2019

Femmes de Justice en 3 minutes
femmes de justice (2).mp4
Fichier audio/vidéo MP [14.6 MB]

Des échanges riches au cours desquels Femmes de Justice a pu soutenir la nécessité de rompre avec la logique du plafond de verre et proposer des leviers pour y remédier, notamment en repensant le critère de la mobilité géographique et en instaurant une revue des cadres pour toutes les directions.

Chères adhérentes,

 

Femmes de justice vous invite à une

rencontre avec Monsieur le Premier président de la Cour de cassation,

le 29 mars 2019 à partir de 16h30.

 

La visite de la Cour de cassation et les échanges seront suivis d’un cocktail.

 

Le nombre de places étant limité, nous vous remercions de vous inscrire par mail avant le 15 mars 2019.

(invitation ci-dessous)

invitation Cour de CASS 29 mars.pdf
Document Adobe Acrobat [191.9 KB]

Femmes de Justice participera à la première semaine de l’égalité professionnelle en Nouvelle-Aquitaine, à l'invitation de Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine.

L’objectif de cet événement ? Mobiliser l’ensemble de la fonction publique pour faire de l’égalité une réalité dans l’ensemble de nos structures.

Au programme : tables-rondes, ateliers, échanges de bonnes pratiques et temps de formation.

Inscrivez-vous ici : https://formdivers.typeform.com/to/yKFXuM

programme_semainedel'égalité2019_Nouvell[...]
Document Adobe Acrobat [389.3 KB]

Colloque "Femmes, droit et justice" le 11 mars 2019 à 9h30 organisé à la Cour de cassation. FdJ y sera, notamment par la voix de Gwenola Joly-Coz et Christelle Rotach !

Retour sur le parcours des pionnières et des femmes de justice d'aujourd'hui et réflexions sur la représentation des femmes par l'institution judiciaire et le traitement de la criminalité féminine.

 

Inscrivez-vous ici : https://www.courdecassation.fr/spip.php?page=inscription_cycle&id_article=41198

 

Accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
dans la fonction publique
signé le 30 novembre 2018 par six organisations syndicales, à lire ici :

 

20181130-accord-egalite-pro.pdf
Document Adobe Acrobat [2.2 MB]

La lettre Fdj n°2 a été publiée!

Retrouvez en bonus les extraits de notre AG :

 

La lettre FDJ n°2
La lettre FDJ n°2 janvier 2019.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]
AG 2018 - extraits
Extraits - AG 2018.pdf
Document Adobe Acrobat [746.0 KB]

FDJ a assisté à la conférence « pouvoir et genre » organisée  par l’ENPJJ le 11 décembre 2018, en présence de la directrice de la PJJ, Madeleine Mathieu et de la directrice de l’école, Anne Devreese, dont vous pourrez retrouver le contenu et notamment l’intervention de Brigitte Grésy dans l’article de Soraya Medhaoui, adhérente.

Article - genre et pouvoir - ENPJJ 11.12[...]
Document Adobe Acrobat [247.9 KB]

L' assemblée générale annuelle de l'association a eu lieu le
le vendredi 7 décembre 2018 à l’Assemblée nationale, Salle Colbert

Programme-Inscription et conditions d'accès
AG Femmes de justice - Programme.pdf
Document Adobe Acrobat [415.3 KB]

Les femmes de l'histoire

Charlotte Bequignon-Lagarde:qui était la première femme magistrate française?

Par Gwenola Joly-Coz, présidente du TGI de Pontoise, membre fondatrice de femmes de justice

Lire ici

Femmes de justice se rend visible à Bordeaux

Lire l'article ici

Mission de l’inspection générale et accompagnement personnel, de la visite de la maison d’arrêt de la santé au rendez-vous à l’Elysée, retrouvez les actions du printemps, les rencontres et les témoignages…. Découvrez la lettre électronique de Femme de justice d’octobre 2018

Lire ici

Note de Madame la garde des sceaux du 2 octobre 2018 en application de la circulaire du Premier ministre en date du 21 novembre 2017 relative aux règles de féminisation et son annexe        Lire ici

 

Soirée de lancement de l'association

Nouvelle-Aquitaine

 

«  Le plafond de verre : état des lieux, questionnements et perspectives ? »

 

 

Le 9 Novembre 2018 de 18H à 20H30

Amphithéâtre Simone VEIL

A l’Ecole Nationale de la Magistrature

10 rue des frères Bonies  -33000 Bordeaux

 

Consulter le programme

Jeannie de Clarens, première de sa promotion en juillet 1940, l'espionne qui venait de Sciences Po

Cliquer ici

Muriel Guegan est nommée directrice interrégionale de la mission de services pénitentiaires de l'outre-mer (MOM) à compter du 1er septembre

Lire l'article ici

Le 12 juillet 2018, la 26ème promotion des directeurs des services, en formation à l’Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse a été baptisée Gisèle HALIMI

La promotion Gisèle Halimi des directeurs des services PJJ

Rencontre avec Femmes de Justice au cœur de la prison de la Santé : le regard d'une adhérente

Par Emmanuelle LEGRAND, Magistrate,Experte nationale détachée à la Commission européenne

Cliquer ici

Le réseaux féminin de l'administration publique unit ses forces pour porter la parole de l'égalité femmes-hommes à tous les niveaux de l'Etat

Lire le communiqué du 1er juin 2018 Ici

Femmes de justice a souhaité apporter sa contribution à la mission attractivité du parquet

Femmes de justice a adressé vendredi 25 mai à l’IGJ une contribution, destinée à venir éclairer la mission consacrée à l’attractivité des missions de magistrat du ministère public. Cette contribution a été également transmise à la conférence nationale des procureurs et au directeur des affaires criminelles et des grâces. Elle a été écrite à partir du retours d'expériences de magistrates de tous les âges, exerçant encore au parquet ou non, substitutes, vice-procureures, procureures ou en détachement, en Ile-de-France comme en région, sortant tout juste de l'école ou ayant plus de 25 années d'expérience. Lire la contribution ici

Femmes de justice a été reçue par la conseillère justice du Président de la République

Vendredi 25 mai 2018, Femmes de Justice a été reçue par la conseillère justice du Président de la République, Madame Sonya Djemni Wagner Lire l'article ici

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a présenté le 2 mai 2018, les résultats de l’enquête « Conditions de travail et expériences des discriminations dans la profession d’avocat en France » réalisée en collaboration avec la Fédération nationale des unions de jeunes avocats (FNUJA).

Lire le communiqué de presse et le résultat de l'enquête Cliquer ici

Avis du Haut Conseil à l'égalité

 «  Pour une Constitution garante de l’égalité femmes-hommes » remis au président de l’Assemblée nationale le

jeudi 19 avril 2018  Cliquer ici

 

Procès-verbal de la réunion du conseil d’administration du 4 avril 2018

Lire ici

Femmes de justice vous invite à une visite exceptionnelle avant la réouverture de la prison de La Santé

 

en compagnie de Madame Christelle ROTACH, Cheffe d’établissement, qui présentera son parcours de femme à la direction d’établissements pénitentiaires

et de Madame Caroline SOPPELSA, historienne de l’architecture, qui évoquera l’histoire de la prison de la santé

 

Vendredi 29 juin 2018 à 13h30

42 rue de la Santé – 75014 Paris

 

Inscription par mèl dans la limite des places disponibles à femmes-de-justice@justice.gouv.fr

Une pièce d’identité vous sera demandée à l’entrée

L'usage de la féminisation des fonctions

 

Lire la correspondance entre le premier président de la cour de cassation et la secrétaire perpétuelle de l'Académie française, Hélène Carrère d'Encausse

Cliquer ici

 

Un nouveau bureau pour l’association

 

En tant que nouvelle présidente, Ombeline MAHUZIER a salué le travail accompli par la précédente équipe, dont l’engagement et le dynamisme ont permis de créer une association forte et visible, et de l’ancrer dans le paysage institutionnel. Elle a souligné sa volonté de fédérer, à l’image du nouveau bureau, l’ensemble des directions du Ministère de la Justice dans la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes.

La création d’un cinquième poste de secrétaire générale adjointe au sein du bureau, qui sera soumis à la validation de la prochaine assemblée générale, a permis de renforcer les forces vives du bureau et d’assurer une représentation équilibrée de toutes les directions.

 

Lire l'article: Cliquer ici

 

Nouvelle approche de la mixité en milieu professionnel

Deux articles scientifiques examinent les paradoxes de la mixité en milieu professionnel.

 

A lire ICI

Les femmes et la magistrature

Par Marie-Claude Calot,discours prononcé à l'audience de rentrée du tribunal de grande instance de Versailles le 13 janvier 1997

 

A lire ICI

L'egalité hommes-femmes au sein des instances étatiques

L'Hémicycle, l’hebdomadaire français d'actualité politique et institutionnelle, est revenu dans un article de presse paru le 21 février 2018, sur l'absence de féminisation encore à l'oeuvre aux postes de direction de certains établissements publics relevant de l'Etat. Un point d'honneur est accordé aux solutions innovantes exprimées dans la lettre ouverte adréssée au président de la République par les réseaux féminins de la haute administration et à laquelle Femmes de Justice avait apporté sa contribution.

 

Consultez l'article de presse ici

La rencontre de Femmes de Justice avec le Directeur des services judiciaires

Le directeur a été très attentif à la présentation de l’association, de ses finalités et de ses actions menées en 2017, et a notamment estimé particulièrement intéressants les dispositifs de mentorat et de sessions d’accompagnement personnel mis en place par Femmes de Justice.

Femmes de Justice se félicite de l’écoute et de la volonté affirmée de faire progresser la question de l’égalité au sein des services judiciaires, et restera attentive à la mise en œuvre de ces actions.

 

Lire l'article relatif à cette rencontre ici.

 

 

 

       

Tout savoir sur la loi Sauvadet. Document à lire ici

Le vote électronique en trois questions. Lire la note ici

Lettre ouverte des réseaux féminins de l'administration au Président de la République. Lire la lettre ouverte ici

La ministre a tenu à participer à l’assemblée de l’association en livrant un message enregistré de Nouvelle Calédonie :

 « J'ai souhaité être à vos côtés car le sujet de l’égalité entre les femmes et les hommes est un sujet qui me préoccupe depuis longtemps et qui est toujours d'actualité » a indiqué Nicole Belloubet, ministre de la Justice, garde des sceaux avant de saluer « l'action de l'association Femmes de justice qui est tout à fait éminente au sein de notre ministère. Votre association est un lieu de rencontre, d’échanges mais aussi un lieu de débat et d'action  ».

Le procès verbal des assemblées générales ordinaire et extraordinaire du 1er décembre 2017 est en ligne. Retrouvez le fichier ici

                                                                  

Femmes de Justice a souhaité se doter de chiffres clairs sur la réalité des nominations de magistrat.es au sein du ministère : retrouvez les résultats de ces recherches, au 13 novembre 2017, ici.

Retrouvez la "Cartographie de la répartition des femmes et des hommes au sein des professions juridiques en Europe", une étude publiée par le Parlement Européen en août 2017, ici.

Le dernier rapport du Haut Conseil pour l'Egalité entre les femmes et les hommes a été publié. Retrouvez "Investir dans l’organisation administrative et institutionnelle des Droits des femmes : première brique d’une véritable transition égalitaire"  ici.

Les mineurs accompagnés de l'Unité éducative d'activités de jour (UEAJ) de Chalon-sur-Saône ont réalisé une fresque sur le thème des femmes. Retrouvez l'article rédigé sur proposition de leur éducatrice, Karine Guerin, ici.

Marlène Schiappa échange avec les participantes

Femmes de Justice était présente à la remise du rapport sur la parité dans les établissements publics par Femmes de Bercy à Marlène Schiappa et Gérald Darmanin, le 9 juillet 2017. Cliquer ici

Simone Veil, Femme de Justice

Le 30 juin 2017, la France a appris le décès de Simone Veil. Pour son parcours exceptionnel, son combat pour l’égalité des femmes et des hommes et sa détermination à toute épreuve, Femmes de Justice souhaite rendre hommage à cette grande dame de la République.

 

Retrouvez notre article sur son parcours ici. 

Rejoignez la Réserve Citoyenne de l'Education Nationale ! Pour pouvoir représenter Femmes de Justice auprès des élèves ou tout simplement en apprendre plus sur cette initiative de l'Education Nationale, vous pouvez cliquer ici.

Les Femmes de justice de la région Grand Ouest ont participé à un atelier d'accompagnement professionnel et personnel, le 12 mai 2017

En savoir plus ici

L'action mentorat de Femmes de justice est mise en oeuvre : la charte du mentorat est disponible en ligne

En savoir plus ici

La charge mentale, ou comment, même en 2017, les femmes assument toujours l'organisation logistique du foyer : la BD d'Emma

Cliquer ici

Visitez notre nouvelle rubrique Lutte contre le sexisme, outils et connaissances avec : 

  • un rapport du Haut Conseil à l'égalité pour la formation des personnels enseignants et d'éducation à l'égalité entre les filles et les garçons 
  • Le kit pour agir contre le sexisme réalisé par le Conseil supérieur de l'égalité professionnelle (CSEP)
  • Deux études du CSEP sur les relations de travail entre les femmes et les hommes

Cliquer ici

 

Entretien avec Myriam Georges,directrice de greffe au TGI de Versailles

Cliquer ici

                                                                                            

Entretien avec Marie-Laure Tenaud, directrice des services à la protection judiciaire de la jeunesse

Cliquer ici

Le premier ministre encourage le développement des réseaux de femmes

Cliquer ici

Marie-Françoise Lebon-Blanchard, présidente de l'association Femmes de Justice, lors du colloque sur la mobilité
Première assemblée générale le 3 octobre 2014 dans la galerie Peyronnet
Colloque mobilité du 6 mai 2015 à la cour d'appel de Paris

Devenir membre

Bulletin d'adhésion 2019
adhésion 2019.pdf
Document Adobe Acrobat [256.3 KB]

Le mot de la présidente

Cliquer ici

La lettre de FdJ

n°1 - septembre 2018

n°2 - janvier 2019

n°3 - mai 2019

Le rapport d'activité 2018 est en ligne

Cliquer ici pour accéder au rapport d'activité

De vous à nous!

Faites nous part de vos idées, suggestions et dialoguez avec nous

Pour nous contacter

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Femmes de Justice